Dra. Anna Maria Guasch Ferrer

 

Anna Maria Guasch

 
Anna Maria Guasch (1953) est Professeur d’Histoire de l’Art Contemporain à l’Université de Barcelone. Elle a également enseigné à l’Université de Sevilla et Complutense de Madrid.

Au cours des quinze dernières années, elle a concentré son intérêt dans l’étude de l’art International de la deuxième moitié du XXème siècle ( L’art du XXème siècle: depuis la Seconde Guèrre Modiale à aujourd’hui , Madrid, Espasa Calpe, 1996), et dans l’analyse des expositions générées au même contexte historique. A partir de cette ligne de recherche elle à publiée: L’art du XXème siècle dans ses expositions: 1945-1995 (Barcelona, Ediciones del Serbal, 1997; deuxième edition augmentée 2009) et Les manifestes de l’art postmoderne: textes des expositions 1980-1995 (Madrid, Akal/ Arte Contemporáneo, Madrid, 2000) avec les contributions, entre autres, de C. Joachimides, D. Kuspit, A. Bonito Oliva, K. Power, D. Crimp, H. Foster, T. Crow, H. Szeemann, C. David, J.H. Martin y T. McEvilley. Ses recherches ultérieures analysent la scène artistique de la frontière entre l’art du XXème et du XXIè siècle, sujet développé dans le livre Le dernier Art du XXème siècle. Du Post-minimalisme au Multiculturelle: 1968-1995 (Alianza Forma, Madrid, 2000). Dans le domaine théorique de la critique il est possible de distinguer le texte d’éditionLa Critique d’Art. Histoire, théorie et praxis ( Barcelona, Serbal, 2003), La critique dialoguée: Interviews sur art et pensée contemporaine (Murcia, Cendeac, 2006 y 2008) et Discrepant Dialogues in Art Criticism (2000-2011). Formal, Textual and (Con) textual Art Criticism. Elle a été co-éditeur, avec Joseba Zulaika de Learning from the Bilbao Guggenheim(Reno, University of Nevada, USA; Apprendre du Guggenheim Bilbao, Madrid, Akal/Arte Contemporáneo, 2007).

Actuellement, ses principaux axes de recherche sont: Archive, Mémoire et Art Contemporain; Histoire de l’Art et Études Visuelles; et Art Contemporain et Mondialisation. La première de ces lignes a été exposée et développée, entre autres publications, dans “Les lieux de la mémoire: l’art de l’archivage et du souvenir”. Materia, (magazine du Département d’Histoire de l’Art de l’Université de Barcelone, 5, 2005), Autobiographies Visuelles: entre l’archive et l’index (Siruela, Madrid, 2009), et Art et Archive. Généalogies, Typologies et Discontinuités ( Madrid, Akal/Arte Contemporáneo, 2011). Sur ce sujet, elle a également fait des contributions présentées en colloques scientifiques, telles que le 20 Encontro ANPAP (Rio de Janeiro, 2011) dans lequel elle a présenté la conférence intitulée Les pratiques contemporaines de l’archive: entre le domestique et le publique, la mémoire et l’histoire, le global et le local. Dans le domaine de la deuxième ligne de recherche ressort le chapitre “Douze Règles pour une nouvelle Académie: la “Nouvelle Histoire de l’Art” et les Études Visuelles”, dans Études Visuelles. L’Épistémologie de la Visualité dans l’Ère de la Mondialisation (José Luis Brea, ed., Madrid, Akal, 2005) et la contribution au Stone Summer Theory Institute (James Elkins [dir.] Chicago, 2011) Farewell to Visual Studies. Dans le domaine de la recherche sur Art Contemporain et Mondialisation nous distinguons ses contributions aux conférences et séminaires internationaux comme D’ici: contexte et internationalisation présenté à la Troisième Rencontre des Critiques et Chercheurs (Valparaíso, Chile, 2011) et son invitation aux colloques internationaux Refocusing on Issuers: Ink Painting through a Perspective of Art History (Shangai, mai 2012) et Art, Criticism and the Forces of Globalisation (Winchester School of Art/University of Southampton et Tate Liverpool, septembre 2012). Comme une contribution générale au sujet, elle a écrit le texte L’Effet Global: l’Art dans l’ère de la mobilité, la traduction et la mémoire et elle a réalisée le commissariat de l’exposition La Mémoire de l’Autre dans l’Ère du Global exposée à Bogota (2009), Santiago du Chili (2010) et La Havane (2011).

Entre les années 2000 et 2011 elle a été Visiting Fellow dans les universités de Princeton, Yale, Columbia (à New York), San Diego et à The School of the Art Institute, Chicago aux Etats Unis. En 2002, elle a été guest scholar pour la recherche au Getty Research Institute de Los Angeles, où elle a réalisée un autre séjour de recherche en 2008. Elle a donnée des cours et séminaires à la Pontificia Universidad Católica de Chile (2002), à l’ Instituto Nacional de Bellas Artes (Escuela La Esmeralda, México DF, 2003), à la Escuela de Cine de San Antonio de los Baños de La Habana (2005), aux Universités de Atioquia (Medellín) et à la Nacional de Bogotá (2004, 2006 et 2007), à l’Université de Nuevo León à Monterrey (2006).

Dans le cadre de son activité académique dans le Département d’Histoire de l’Art de l’Université de Barcelone, elle a dirigé quinze thèses de doctorat, à part des travaux finales de recherche de Licence et de Master. Elle est également le tuteur externe de thèses de doctorat dans des universités au Méxique, en Colombie et au Chili. Depuis 2007, elle est la Chercheuse Principal du Projet I+D+I Cartographie critique de l’art et de la visualité dans l’ère global: Nouvelles méthodologies, concepts et approches analytiques dont les membres appartient à des universités espagnoles et internationales (www.culturasvisualesglobales.net).

Elle dirige et coordonne le groupe de recherche Global Art Archive lequel à partir de la critique, la pratique artistique et la théorie, discute la valeur de l’archive en tant que médiateur entre la mémoire collective et le devenir individuelle (www.globalartarchive.com). lle fait partie du Projet de Recherche International basé à Londres Visual Culture Studies in Europe, du Humanities in the European Research Area (HERA), et du Groupe de recherche basé à Paris et dirigée par Zahia Rahmani Art et Mondialisation (INHA). Elle a organisé avec Marquard Smith et Joaquín Barriendos le Congrès International Visualizing Europe. The geopolitical and Intercultural Boundaries of Visual Culture (Université de Barcelone, 2011) et elle a participé au III Atelier International de la Critique d´Art (Madrid-Ciudad Real 2011).

Depuis 1975, elle a accompli un travail considérable en tant que critique d’art dans diverses publications nationales et internationales, au même temps qu’elle dirige la collection Akal/ Art Contemporain, laquelle, parmi d’autres textes, a publié la traduction en espagnol des textes suivants: Donald B. Kuspit, Signes de Psyché dans l’art moderne et postmoderne; Rosalind Krauss, Passages de la sculpture moderne; Thomas Crow, L’art moderne dans la culture du quotidien; Brian Wallis (ed.), L’art après la modernité. Nouveaux enjeux autour de la représentation; Robert C. Morgan, De l’art à l’idée. Essais sur l’art conceptuel; Lucy Lippard, Six ans: La dématérialisation de l’objet d’art de 1966 à 1972; Hal Foster, Le retour du réel. L’avant-garde à la fin du siècle; Donald Kuspit, La fin de l’art; Arthur Danto, Au-delà de la boîte Brillo. Les arts visuels dans la perspective post-historique; Benjamin B. Buchloh, Formalisme et historicité. Modèles et méthodes dans l’art du XXème siècle; Douglas Crimp, Positions critiques: essais sur la politique de l’art et l’identité; Hal Foster, Dieux prothétiques; Thomas McEvilley, De la rupture du “cul de sac”. Art dans la deuxième moitié du XXème siècle; Beatriz Colomina, Double exposition. L’architecture à travers l’art et Sèrge Guilbaut, Les mirages de l’image dans les limites du XXème siècle. Parmi les publications personnelles ressortent: Juan Vicente Aliaga, Ordre phallique. Androcentrisme et violence de genre dans les pratiques artistiques du XXème siècle; Pilar Parcerisas, Conceptualisme(s) poétiques, politiques et périphériques; Javier Maderuelo, L’idée de l’espace dans l’architecture et dans l’art contemporain 1960-1980; Juan Antonio Ramírez, L’objet et l’aura. Le (des)ordre de l’art moderne; José Miguel G. Cortés, La ville captive: contrôle et surveillance dans l’espace urbain et Juan Martín Prada, Pratiques artistiques et l’internet à l’époque des réseaux sociaux. En 1998 elle a reçu le prix de l’Association Catalane des Critiques d’Art (ACCA) pour le livre L’art finale (dernière) du XXème siècle: Du Post-minimalisme au Multiculturelle: 1968-1995; et en 2007 elle reçoit le Prix ESPAIS pour le livre La critique dialoguée: Interviews sur art et pensée contemporaine (Cendeac. Murcia). Elle est la directrice de la publication on-line Revue des Études Culturelles et Art Contemporain et auteur avec Jean-Marc Poinsot, Jonathan Harris et Henry Meyric Hugues de l’Anthologie international de la critique d’art, de 1950 à nos jours (en préparation).

Galerie photo:

 
Plus d’informations:
www.annamariaguasch.net

 

Articles Connexes

Art and Archive: 1920-2010. Genealogy, Tipologies and discontinuity

Roots & Routes. Research on Visual Culture
Periodico Trimestrale/Quarterly Magazine,
Année I, nº 3, Juillet-séptembre 2011 (ISSN 20309-5426)
Read →

Cartographies du Global: mémoires et lieux

Arte e Sociedade, Lisboa, 2011,  pp. 322-336
Read →

 

Comments are closed.